Dépouillement…

Austérité, dépouillement, beauté…

Publicités

Une réflexion sur “Dépouillement…

  1. Je voudrais ajouter le titre d’un poème apparu dans le beau film de Ph. Claudel « TOUS LES SOLEILS » (à voir pour les amoureux ou les déçus de Strasbourg) : « Silence de l’Amour »… La pierre a roulé sous une force de graine, plus puissante que la mort, la peine, la haine : le regard de l’amour a reconnu sans un mot dans les linges « gisant à terre » (Jn 20,6) et dans le suaire « roulé à part dans un endroit » (Jn 20,7) la force qui fit exploser et souffla le corps du supplicié en un corps glorieux, capable de dire simplement à ses disciples bouleversés : « Avez-vous quelque chose à manger ? »; puis de leur rappeler un cher passé révolu : « Quand j’étais encore avec vous » (Lc 24 : 42, 44)… N’est-ce pas, comme disait un ami qui fut l’autre témoin de mariage de celle qui créa ce blog, la conclusion suprême, la surprenante éclosion, bref l’ouverture à l’infini du geste maternel de Marie sanglant (!) déjà de bandelettes l’Enfant Jésus qui venait de naître sur le sol d’une étable (Lc, 2, 7,12) ? En ce sens, et même si l’on n’a pu fouler ces routes de Galilée ou de Judée, le tombeau vide est le premier signe de la résurrection, préludant à la tremblante rencontre décisive de ses amis, puis de tout chrétien à venir, avec le Ressuscité !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :