Noël, temps privilégié pour s’échanger des bénédictions

Bénir c’est dire du bien. Ce n’est pas une attitude facile quand nous avons des rancœurs que nous estimons fondées ou que nous nous trouvons face à des rivaux, des adversaires, des « affreux ». Noël serait-il ce temps béni où l’impossible est possible ? où le frémissement de la vie d’un enfant arrache tout être à sa brutalité ou à son obstination, à sa fureur et à la vengeance pour l’ouvrir à une autre manière d’être ?

Dire du bien : non pas passer de la pommade ou faire semblant que tout le monde est gentil et qu’il n’y a pas de problème ; chercher plutôt à ne pas se laisser piéger par la violence que nous ressentons, parfois légitimement face à l’autre, en ne voyant qu’un seul aspect qui nous rend insupportable son existence. Ne pas retenir seulement la nuit, mais repérer déjà l’aurore qui pointe. La bénédiction se pare alors du parfum du pardon esquissé, ce qui rend possible la poursuite d’une aventure commune car il guérit des meurtrissures. Recommencer car la crèche ouvre une histoire inédite. (…)

Rue principale - dans le haut de Guebwiller

Dire du bien : croire en l’autre et lui donner sa chance, avoir un a priori de bienveillance qui nous permet de parier sur ses potentialités et sa créativité, faire confiance et devenir solidaire de son chemin. Une telle attitude permet des merveilles car elle redonne du goût à la vie et fait émerger hors du découragement. L’enfant de Noël est tout entier porteur d’avenir ; le contempler et le suivre nous fait espérer en demain sans tomber dans la naïveté.

Noël ne devrait-il pas être ce temps privilégié où de maison en maison, d’ami en ami et de complice en ennemi s’échangeraient des bénédictions et non des malédictions et des colères. Marie et Élisabeth ont mis en œuvre cet échange et dans leur corps la vie s’est manifestée, les enfants bougent. Ne serait-ce pas là le signe que chaque fois que nous reprenons cet étrange bruissement de Noël qu’est la bénédiction, des vies se mettent en mouvement ? Noël pourrait alors être contagieux. »

Pour lire l’intégralité du texte du Frère Jean-Claude Lavigne, OP :

http://ml.retraitedanslaville.org/HM?a=ENX7CqhBK0M98SA9MKJV2YrnGHxKLX8TM_cStGb5lw8W0bBhOG5mpqVsje_HhdA9OVJ1

Publicités

3 réflexions sur “Noël, temps privilégié pour s’échanger des bénédictions

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :